Corsica

par Mathilde Dromard  -  22 Septembre 2014, 21:09

Corsica

"île de beauté" est un nom bien trouvé.

Les montagnes grises et rousses qui se jettent dans la mer, au dessus d'Ajaccio, des baies très découpées, baie de Sagone, de Porto et puis les calanches de Piana !

L'eau claire, turquoise, ses mérous; corbes, dentis...

Et le Capo Rosso dans le soleil du soir. Dompter les vagues sur le petit canot à moteur.

Décoller de la plage en parapente. Se baigner et se baigner encore, jusqu'à la sensation d'être imbibée de sel. Que c'est bon.

Girolata, village sans voiture. On y va en bateau ou à pied.

Marcher sous les chênes verts puis crapahuter sur un sentier minéral à flanc de montagne, avec la mer translucide juste en dessous, à pic. Petite anse à l'abri du vent, atmosphère paisible. Les derniers bateaux touristiques repartent. Il ne reste plus que les locaux et ceux qui ont décidé de passer la nuit là.

Gobi Café - maison du bonheur - pieds nus le serveur - fête déguisée - solitude et joie - Nuit étoilée.

Camping et plage de Bodri : des italiens et des vagues ! Se baigner, nager et se faire avoir par les rouleaux. Recommencer. Jusqu'à ce que le froid me fasse sortir. Lire au soleil.

L'île Rousse. Marché : tomme de brebis, beignets de fromage frais, bastelle blettes et brousse, figues de barbarie. Un régal.

Du temps. Pour dormir, lire, manger simplement, être au soleil, au grand air, au contact de l'eau, des oliviers, de moi-même.

Cargèse

Cargèse

Pevani

Pevani

GirolataGirolataGirolata
GirolataGirolata

Girolata

Plage de Bodri - L'île RoussePlage de Bodri - L'île RoussePlage de Bodri - L'île Rousse
Plage de Bodri - L'île Rousse

Plage de Bodri - L'île Rousse